La newsletter de Février 2018

Chers adhérents et sympathisants,

Outre nos actions quotidiennes (relayées par notre compte Twitter, page FaceBook et site web) et participations aux Conseil de Quartier d’Arrondissement (10e et 18e), vous trouverez ci-dessous les trois points majeurs de notre actualité de ce mois de février 2018 :

1) Promenade Urbaine : en attendant les prochaines réunions sur les usages et l’ouverture des votes pour les budgets participatifs, la #LowLine (sous le viaduc de la Ligne 2 du métro aérien) a été le sujet d’un concours d’idées de la Maison de l’Architecture d’Ile de France, intitulé #CLIMAX2017, où nous étions présents. Le compte-rendu complet est ici. On notera les enjeux importants autour de la mise en lumière du viaduc, soulignant l’importance de notre vœu au Budget Participatif 2019 (en commun avec « Action Barbès » et « SOS La Chapelle »). Quand les votes seront ouverts, soyez prêts à soutenir ce vœu ainsi les autres déposés par Demain la Chapelle.

2) Nous soutenons l’attribution d’un local SEMAEST (au 22 rue Philippe de Girard) au projet d’alimentation bio et lieu de convivialité « Du foin dans le bocal » ; dossier en cours d’analyse par les commissions ad’hoc. D’autres initiatives et actions visant à redynamiser la commercialité et diversité du quartier sont à venir.

3) Lancement le 8 février de la Police de Sécurité du Quotidien (PSQ). Nous l’attendons impatiemment à La Chapelle, pour 2019 ! Dès aujourd’hui, nous travaillons avec le Groupement Local de Traitement de la Délinquance (préfiguration de la PSQ) lors des réunions mensuelles d’Ecoute et d’Evaluation (sous l’égide du commissaire du 2ème district, pilotant les commissaires centraux des 10e et 18e arrondissements, avec représentants des mairies et représentants de différents collectifs ou associations d’habitants).
Enfin, quelques rappels :

  • Rappel, en vue des AG 2018, aux propriétaires dont les immeubles sont sujets à de récurrents problèmes de sécurité et de commerces illégaux : L’article 25 k) de la loi du 10 juillet 1965 prévoit que les copropriétaires peuvent voter, à la majorité absolue, « l’autorisation permanente accordée à la police ou à la gendarmerie nationales de pénétrer dans les parties communes ».
    Pourquoi ? Le détail ici.
  • Afin que nous soyons encore mieux écoutés par les différents services concernés, notre nombre d’adhérents et leur représentativité géographique (10e/18e) doit être amélioré. Nous comptons sur vous pour recruter autour de vous. Bulletin d’adhésion à imprimer et renvoyer par courrier postal, ou adhésion et paiement par CB.

N’hésitez pas à diffuser autour de vous cette newsletter afin de faire connaître les actions de VOTRE association « Demain La Chapelle ».

Par ailleurs, afin de mieux connaître les attentes des riverains du quartier, nous prévoyons dans les semaines qui viennent une première réunion publique pour cette année 2018

2 Comments

  • Bonjour,
    aucun rapport avec le post.

    nous sommes plusieurs voisins du franprix Philippe-de-Girard.
    on a déposé x plaintes , mains levé , y a un dossier a L UPA contre ces squateurs
    quand je lis ca … Culturel …
    http://www.leparisien.fr/paris-75010/paris-a-la-chapelle-le-squat-de-l-ancien-franprix-inquiete-les-riverains-14-07-2016-5967545.php

    On en marre de leurs soirées…. personnellement je viens le mennacer de mettre le feu … ils ont aucun respect de rien , artistique de quoi ??? quand j ai parlé avec eux , je leur ai dis la culture ce fait partout, pourquoi vos expo avec son, vos soirées. vous les faites pas en banlieue parfois, là ou la culture ne vas pas assez souvent … leur réponse en gros… « mais en banlieue c est pas comme a paris on pourrait pas vendre les oeuvres »… et ils disent culturel …

    les X soirées ou ils font payés les boissons … ou le son est enormes … les basses bien a fond jusqua pas d heure… c est quoi le culturel la ????

    Je prefererais voir des réfugiés . on veut qu ils s en aillent ces BOBO ANARCHISTE. il a aider des réfugiés ce Romain Prunier mon cul qu il a aidé des réfugiés .
    une des plaignantes a un enfant en bas ages … on le dit a ce monsieur et il continue a faire des soirée… en semaine cet enculé ..

    ca va mal se passer un soir je l ai prévnu , moi j assumerai le résultat . lui apparemment on le prévient il en a rien a foutre .

    alors si vous etes une assos de quartier , faites en sorte qu ils partent. ils ont promis x fois  » ok on fera plus de soirée… » quand on se fou des gens il faut faire attention …